Les Vases Canope, gardiens des viscères.

Pendant l’embaumement, les viscères du défunt étaient retirés de son corps, ils devaient absolument rester dans la tombe à côté du sarcophage.

Ils devaient être placés dans un récipient caractérisé par un couvercle en forme de tête de Divinités, représentant un des 4 fils d’HORUS.

C’est la ville de Canope (l’actuelle Aboukir), où selon les Grecs, on adorait une Divinité représentée sous la forme d’une cruche, qui a donné son nom à ces petits vases. Ils étaient fabriqués en calcaire, en albâtre, en terre cuite ou en faïence.

Chaque vase était associé à un génie, une Déesse, un point cardinal, et un composant de l’être. Ces vases avaient pour rôle de protéger les organes qu’ils renfermaient.

Le Foie était placé dans le vase fermé par un couvercle représentant le génie AMSET à tête humaine.

Sa Déesse était ISIS, son point cardinal le SUD, son composant était le KA.

-Les Poumons étaient placés dans le vase HÂPI à tête de Babouin, sa Déesse protectrice était NEPHTYS, son point cardinal le NORD, et son composant le IB.

-L’Estomac était placé dans le vase DOUAMOUTEF à tête de Chacal, sa Déesse protectrice était NEITH, son point cardinal l’EST et son composant le BA.

-Les intestins sont placés dans le vase KEBEHSENOUF à tête de Faucon, sa Déesse protectrice est SELKIS, son point cardinal est l’OUEST, et son composant est SAKH.

On attribue à CHAMPOLION la découverte de l’usage des vases Canope : le 12 Novembre 1812, il écrit :

“Nous replaçâmes le Canope dans l’eau bouillante et il nous fût facile de retirer du fond un corps étranger. Il était enveloppé dans une pièce de toile assez fine de 6 pouces de large sur 8 de long… c’était une matière animale dont le type lui donnait de l’analogie avec le foie, le coeur ou la rate de l’homme. Le volume de cet objet le rapprochait le plus de la rate.”

Une fois retirés du corps du défunt, les viscères étaient lavés et enveloppés dans une toile de lin très fine, puis placés dans les 4 Vases Canopes au milieu d’un liquide conservateur à base d’huiles. 

Une fois remplis, les 4 Vases étaient eux-mêmes entreposés à l’intérieur d’un coffre en bois.

 Ces coffres comportaient un couvercle bombé et un bouton sur le couvercle qui permettait de sceller le récipient par un sceau.

Lors des funérailles, le coffre à Canopes était placé sur un traineau qui suivait immédiatement celui qui transportait le sarcophage.

Quelle que soit l’époque, les Vases Canopes allaient toujours par 4. En effet, dans la religion Egyptienne, ce chiffre avait une signification importante, il correspondait aux 4 points cardinaux et l’homme était placé au centre de ce carré. 

Si le nombre de ces petits vases n’ a jamais varié, en revanche leur forme a évolué. Les tout premiers qui ont été mis au jour sont de forme sobre et fermés par une pierre plate.

Plus d’articles civilisations Disparues


Vidéo : les vases Canope de Didi Bastet

Partagez cet article ✅

Recherche

Populaires

Réseaux Sociaux

Cliquez pour Partager ce Site !
Mystères et Sciences est maintenant sur Twitter…